BIENVENUE AU FC LIMEUIL
BIENVENUE AU FC LIMEUIL

   COMPTES-RENDUS 2021-2022

           " L'UNION FAIT LA FORCE..." ( 05/12/2021)

Le Monteil - FC.Limeuil 2 : 1-2

Lorque nous lui avons demandé son ressenti suite à la victoire de son groupe au Monteil, Régis Lagarde s'est montré dithyrambique :" Cest une énorme performance sur le terrain d'une formation jusqu'alors invaincue à domicile. Le Monteil a mis le pied sur le ballon d'entrée en combinant bien, une maitrise qui a permis aux joueurs locaux d'ouvrir le score (1-0, 15'). Un avantage pris rapidement qui ne nous a pas désunis et face à la mainmise adverse, nous avons répondu  en équipe, solidaire et pugnace. En parvenant même à prendre des initiatives, payantes en fin de première mi-temps. Mathis (16 ans, photo) transformant d'au moins 25 métres un superbe coup-franc (1-1,44è).

La seconde période a plus ressemblé à un combat. Vexés et quoique dominateurs, les locaux sortaient peu à peu de leur match. Provocateurs et engagés, ils ne parvenaient malgré tout pas à déstabiliser notre toute jeune équipe.* Cet  état d'esprit déteignait même sur leur entraineur, véhément sur le bord de touche. Nous avons répondu en affichant les valeurs du club, faites de courage et de solidarité. Nous avons défensivement bien tenu le choc et Robert, notre gardien "super vétéran", a sorti les parades qu'il fallait. En fin de match, sur un corner parfaitement tiré par Mathis, José a actionné une superbe tête hors de portée du gardien ! (1-2, 88'), synonyme de succès.

On pourra toujours dire que c'est du réalisme, mais j'estime que ce n'est pas non plus immérité. Une victoire avant tout due à notre état d'esprit, "L'union fait la force".

Seule fausse note côté limeuillois, la sortie sur blessure de Tristan, lui qui venait juste de reprendre la compétition.

* Si l'on excepte Robert (56 ans) et José (32 ans), la moyenne d'âge du groupe était de 22 ans, avec 11 joueurs formés complètement ou en partie au club.

            LA VICTOIRE, ET BIEN PLUS ENCORE ! (21/11/2021)

FC.Limeuil -Notre Dame de Sanilhac: 1-0

C'est assurément à une rencontre de haute-volée à laquelle il nous a été permis d'assister en ce froid dimanche d'automne. Un froid qui n'a pas empêché les supporters de se réchauffer, eux qui n'ont pas cessé de prodiguer leurs encouragements à nos joueurs.

Les limeuillois ont pris d'assaut d'entrée le camp adverse, apparemment surpris par cette entame. Une furia bien canalisée et accompagnée de bons mouvements collectifs. Formidables d'abnégation, les locaux traitaient d'égal à égal avec une formation, rappelons-le, invaincue depuis le début de la saison en Championnat. En écartant le jeu au maximum, les joueurs de Francis Alix et de Laurent Marty parvenaient à porter le danger dans le camp adverse. Ils en étaient récompensés suite à une récupération de Romain, qui servait dans l'axe Mickael, lequel prolongeait pour Benoit dont la reprise-laser laissait pantois le géant Corentin Huguet (1-0,30') !

Après la pause, les sanilhacois sont revenus sur la pelouse bien décidés à refaire au minimum leur retard. La rencontre ne baissait pas d'intensité et si l'équipe visiteuse, composée d'excellents joueurs, jetait toutes ses forces dans la bataille, les limeuillois résistaient sans faiblir. Néanmoins, une puissante frappe adverse venait heurter le haut de la transversale et en fin de match, c'est une parade exceptionnelle de Maxime qui permettait à l'équipe d'assurer son succès !

C'est sous les applaudissements nourris des supporters que les joueurs, tout sourire, ont été accompagnés au vestiaire. Des supporters enchantés, à l'image de Francis Alix:" Que du bonheur. Je pense que nous avons trouvé le systême de jeu le plus adapté au profil de nos joueurs. Mais sans leur adhésion et leur abnégation, rien ne serait possible. Tous ont apporté leur pierre à l'édifice, il m'est difficile de ressortir plus l'un que l'autre. Je peux peut-être glisser un mot sur Tony (Photo), notre dernière recrue, dont la partition défensive a été un modèle du genre."

Le mot de la fin reviendra à Jérôme Grandcoin, l'arbitre de la rencontre :"Quelle intensité ! Au bout de quelques minutes j'ai cru que j'allais cracher mes poumons!  C'est sûrement le match à plus haute intensité qu'il m'a été de diriger cette saison. Avec de l'engagement, mais aussi du respect de la part des deux équipes. Un régal."

L'équipe: Maxime Roux - Benoit Alix (Cap.), Aurélien Krebs, Milan Ulrich, Tony Rodes - Nico Jensou, Guillaume Debord, Quentin Boussiquet, Romain Normand - Mickael Friconnet, Benjamin Raynaud - Jérémy Orhon, Antoine Brugère.

Bergerac la Catte 2 - FC.Limeuil 2 : 3-0

La défaite est sans appel. L' équipe de Régis Lagarde n'a pas pu rivaliser avec leur adversaire du jour. " Nous sommes tombés sur une très belle équipe, jeune et avec de bons techniciens. Nous n'étions pourtant pas à la rue, à la pause le score de 1-0  nous laissait quelques motifs d'espoir.

En seconde mi-temps, nous étions dans l'obligation de nous découvrir et nous l'avons payé. Il n'y a pas de déception, nous sommes tombés sur la meilleure équipe que nous ayons eu à rencontrer cette saison. C'est un coup d'arrêt certes, mais la saison est encore longue..."

FC.Limeuil 3 - Foot Sud Bastide 2 : 8-0

Le score est éloquent, mais il n'en demeure pas moins très lourd pour une valeureuse équipe visiteuse. Une équipe qui n'a jamais fermé le jeu, mais qui a eu la malchance de tomber sur un groupe en plein renouveau, avec l'apport de jeunes du club et de récents licenciés comme Luc Girou et Grag Servolle.

L'ex-gardien des U17 limeuillois, Axel Monmarty, n'a pas eu l'occasion de prendre froid, mais maintes fois mis à contribution, il n'a pu que tenter de limiter les dégâts. Dans un match qui a vu le retour encourageant d'Aubin Jacquet, après 21 mois d'absence sur blessure, Axel aura au bout du compte été ramassé huit fois le ballon  au fond de ses filets.

Ludo 5 buts, Bruno 2, Luc 1 (de la tête,photo)

L'équipe : Greg. Servolle - Céleste Jacquet, Kevin Berland, Corentin Laquerrière - Luc Girou, Aubin Jacquet, Ethan Lassalle, Théodore Ninnin- Mattéo Pedro Rezende Bruno Hervé (cap.), Ludo Bonnet - Nell Bareau, Manu Legrand, Fred. Faivre

 

 

 

          "QUAND ON Y MET LES INGREDIENTS..." (14/11/2021)

FC.Limeuil - Bassimilhacois : 3-0

L'équipe a mis fin à son inquiétante série de défaites, en l'emportant avec panache face à un adversaire qui n'avait rien d'un faire-valoir. Chaque match à son histoire et cette histoire là, elle est belle.

Ce succès, les limeuillois sont allés le chercher dans leur ADN. Enthousiasmants, solides et généreux, les superlatifs ne manquent pas pour saluer leur prestation.

La discipline collective, associée à la solidité défensive et à l'allant offensif, ont permis aux limeuillois de montrer leur vrai visage.

Bien décidés à se mettre à l'abri rapidement, les bassimilhacois sont tombés sur un Maxime, auteur de deux parades décisives, lesquelles lui ont permis de se rassurer, de rassurer sa défense et de participer activement au succès final.

Les buts :

- 1-0 (25') - L'ouverture de Jérémy, du milieu de terrain vers l'aile, dans la course de Romain, permet à celui-ci de prendre le dessus sur son défenseur, de repiquer et d'envelopper une frappe côté opposé.

- 2-0 (70') - Bis répétita pour des limeuillois dont l'ascendant se vérifie au fil des minutes. Romain en apporte la confirmation en ne laissant aucune chance à Anthony Birogue.

- 3-0 (85') - Résignés, les bassimilhacois subissent. Sur un corner bien dosé par Guillaume, Milan actionne une tête victorieuse.

Dans l'euphorie générale, Francis Alix est parvenu néanmoins à faire partager son ressenti :" Quand on y met les ingrédients, cela donne le visage que nous avons montré aujourd'hui. Le fait que nous ayons pu bénéficier d'un effectif un peu plus étoffé que depuis le début de la saison, n'est pas un détail non plus. A nous de confirmer notre redressement et de le faire fructifier. A chaque jour suffit sa peine, savourons l'instant présent."

Difficile de ressortir un joueur dans un performance avant tout collective, mais s'il fallait décerner une mention, elle irait sans doute à Romain, dont la puissance alliée à l'efficacité, ont fait très mal à l'adversaire.

Excellent arbitrage de M.Maffioletti.

L'équipe: Maxime Roux - Benoit Alix (Cap.), Aurélien Delfaud, Milan Ulrich, Aurélien Krebs - Nicolas Jensou, Guillaume Debord, Mickael Friconnet, Jérémy Orhon - Benjamin Raynaud, Romain Normand - Pierre-Baptiste Delbos, Quentin Boussiquet

                                 " LA VICTOIRE D'UN GROUPE"

FC.Limeuil 2 - Côteaux Pécharmant 2 : 2-1

C'était annoncée, cette rencontre s'apparentait à un premier tournant dans la saison des deux équipes.

Annoncée et confirmée avec une tension palpable dès le coup d'envoi. Au football engagé des creyssois, les limeuillois ont cherché à répondre par leur collectif. Hâchée par les fautes et les coups de sifflet, la rencontre avait bien du mal à se décanter. Les partenaires de Matthias Dalbavie ont d'abord fait le dos rond face aux coups de boutoir adverse, grâce à une défense de fer symbôlisée par son tout jeune libéro, Antoine, pas encore 17 ans. Ils parvenaient néanmoins à désserrer peu à peu l'étreinte, avant d'en être récompensés en fin de première période suite à un pénalty obtenu pour une faute sur Thomas et transformé sans trembler par José (1-0,40').

Après la pause, la rencontre s'est avérée un peu plus ouverte mais toujours aussi tendue. Dans un temps fort, l'équipe visiteuse bénéficiait d'un pénalty suite à une faute de Gabin, contestée par ce dernier, ce qui lui valait un carton blanc  et dix minutes sur le blanc. Le pénalty, tiré par Wilfried Debord, était lui magistralement détourné par Robert (57 ans !). Le tournant du match assurément, même si peu après, Côteaux Pécharmant égalisait suite à un superbe-franc de Mikael Bouzid (1-1,70'). Les esprits s'échauffaient et les cartons pleuvaient (4 côté visiteurs et1 côté local). On se dirigeait alors vers un partage des points, lorsque José tel un diable sorti de sa boite, s'arrachait pour expédier un missile du gauche qui s'engouffrait sous la barre de Julien Susan (2-1,86') !

Régis Lagarde ne pouvait une nouvelle fois que se montrer dythirambique: "Quel groupe ! c'est un bonheur de coacher une équipe avec une telle mentalité alliée à un tel enthousiasme. Vous avez vu nos jeunes aujourd'hui, ils ne se sont pas dégonflés face à l'impact athlétique adverse. C'est super pour l'avenir."

L'équipe : Robert Delpech - Gaetan Fromentière, Gabin Sanchez, Clément Foulard, Antoine Brugère - Matthias Dalbavie (Cap.), Mathis Lagarde, Dragan Girodeau - Thomas Fouillet, José Muge, Quentin Servolle - Morgan Villemur, Tristan Richard, Témoé Meyssonnier.

          NOTRE EQUIPE 3 RETROUVE LE SOURIRE (11/11/2021)

Limeuil 3 - Cours de Pile 2 : 2-0

Première victoire de la saison pour notre équipe 3, laquelle a retrouvé quelques couleurs avec les arrivées récentes de jeunes joueurs tels que Mattéo Rezende, Nell Bareau et Ethan Lassalle.

La première période est apparue somme toute équilibrée, avec peu d'occasions franches de part et d'autre. Une première période néanmoins durant laquelle les limeuillois étaient parvenus à prendre l'avantage, suite à un centre de Ludo Bonnet repris par l'inévitable Bruno Hervé. En seconde mi-temps, les hommes d'Elie Desplat ont semblé prendre le dessus physiquement sur une équipe qui ne s'était déplacée qu'à dix, mais aussi courageuse que valeureuse. Après avoir doublé la mise suite à une frappe chirurgicale de Ludo Bonnet, bien servi par Mattéo Rezende, les limeuillois ont donné l'impression de quelque peu lever le pied. Durant cette période, la charnière Stéphane Mouche-Corentin Laquerrière, très solide, n'a pas permis aux visiteurs de songer en un quelconque espoir de retour, permettant par la même occasion à Robert Delpech de ne pas être inquiété outre-mesure.

Moralement, la victoire a été accueillie avec soulagement et permet d'appréhender l'avenir avec plus de sérénité.

L'équipe : Robert Delpech -Romain Lejeune, Corentin Laquerrière, Stéphane Mouche - Fred Faivre, Nell Bareau, Théodore Ninnin, Manu Legrand, Mattéo Rezende - Ludo Bonnet, Bruno Hervé - Ethan Lassalle, Fabrice Lemboub, Cédric André

* Bon rétablissement à Romain Lejeune, sorti prématurément et sans doute victime d'une déchirure au mollet.

UNE LENTE ET DOULOUREUSE CONVALESCENCE... (07/11/2021)

Faux - Limeuil : 3-0

Evidemment on ne retiendra que le résultat et la sixième défaite consécutive en championnat qu'elle engendre.

Au tiers de la compétition, il m'a semblé pertinent de faire un point de la situation avec Francis Alix.

- Francis, comment analysez-vous cette énième défaite ?

"C'est d'abord une énorme déception. Nous avons une fois encore concédé un but d'entrée sur la première demie-occasion locale et couru après le score. Comme c'est le cas depuis le début de la saison et qui met la défense sur les dents d'entrée."

- Il est vrai qu'en dix sorties officielles, nous n'avons jamais ouvert la marque, ni même pris l'avantage à aucun moment d'un match:

"Oui et cela a des répercussions sur nos prestations. Nous devenons fébriles défensivement et confondons vitesse et précipitation. Conséquence, nous devenons brouillons."

- A Faux, cela s'est encore révélé plus flagrant :

"Face à une formation qui tire sa force de son impact athlétique, il est exact que nous avons souffert. Nous avons été poussifs et notre engagement a été insuffisant."

- Excusez-moi de vous poser la question, elle n'engage que moi, n'y aurait-il pas une perte d'investissement de joueurs qui ne semblent pas prendre plaisir sur le terrain et quelque part, bridés ?

" Pourtant, ce n'est pas le sens que je donne à mes causeries d'avant-match, lesquelles mettent justement l'accent sur la détermination et la notion de plaisir que nous devons trouver par le jeu.

- L'efficacité n'est également que rarement au rendez-vous. Contre Faux, nous ne nous sommes créés aucune occasion franche :

"Oui c'est préoccupant, mais nous devons composer depuis le début de la saison avec un nombre important de joueurs-cadres blessés ou hors de forme. Benjamin a effectué une rentrée rassurante dimanche, rassurante dans le sens où il n'a pas rechuté. Celles de Tony Rodes, qui nous a rejoint et d'Aubin vont suivre. Dimanche, nous allons récupérer Aurélien, Milan et Nico, notre colonne vertébrale défensive. Nous sommes en phase de lente et douloureuse convalescence..."

- Quel est l'objectif désormais, à l'heure de cette dernière phase de matchs aller ?

"L'objectif est clair. Nous nous devons de remporter trois des cinq matchs restants. Sans paraitre présomptueux, j'estime qu'aucune équipe ne nous a surclassé, que ce soit Chamiers, Chancelade ou Côteaux Pécharmant..."

Pays Beaumontois 2 - Limeuil 2 : 2-4

C'est évidemment un Régis Lagarde tout sourire que nous avons retrouvé pour nous livrer son analyse sur cette belle et nouvelle victoire :"Très heureux évidemment, dans la lignée de ce que nous avions démontré le dimanche précédent en Coupe. Neuf buts inscrits en deux matchs, ce n'est pas anodin. Notre première mi-temps a vraiment été de grande qualité, avec des actions bien construites en s'appuyant sur une bonne base défensive. Bien en place, l'équipe a rapidement pris l'avantage sur un lob de Quentin (0-1,5è), et doublé la mise suite à un superbe rush de Sam (Photo, 0-2,25è). Un premier tournant est venu perturber ce bel ordonancement, avec la sortie de ce même Sam, victime d'une grosse entorse à la cheville. J'ai alors cherché à rééquilibrer l'équipe en fonction des joueurs mis à ma disposition, Quentin passant d'avant-centre à latéral droit. C'est ainsi que ce dernier inscrivait un second but, mais contre-son-camp cette fois ! (1-2). Cette réorganisation nous a donc quelque peu perturbé et la rencontre s'est équilibrée, au point de voir les beaumontois égaliser (2-2).

La grande qualité de mes joueurs c'est de ne jamais renoncer, je suis vraiment fier d'eux. Dragan a ainsi inscrit un petit bijou de coup-franc avant de réaliser un doublé en reprenant avec sang-froid un centre en retrait (2-4). Deux doublés en une semaine et dans les mêmes conditions, c'est signe que le "gamin" a mûri.

J'ai souhaité terminer ce match par une séquence émotion, en permettant à Jean-Pierre Fromentière (59 ans), venu nous dépanner, de jouer quelques minutes avec son fils Gaëtan."

L'équipe occupe désormais la seconde place du classement ex-aequo avec Côteaux Pécharmant 2 et Le Monteil.

L'équipe : Robert Delpech - Gaetan Fromentière, Gabin Sanchez, Clément Foulard, Aurélien Krebs - Sam Richard, Matthias Dalbavie (Cap.), Témoé Meyssonnier, Thomas Fouillet, Dragan Giraudeau - Quentin Servolle - Théodore Ninnin, Jean-Pierre Fromentière

Limeuil 3 - Sarlat 3 : 1-7

Etant donné le score, il apparaissait logique de retrouver un Elie Desplat abattu, ce qui n'était nullement le cas:" Une première période désastreuse de notre part, à clairement oublier. Malgré quelques bonnes phases de jeu, nous avons été trop timorés et multiplié les pertes de balles. Ce qui a facilité la tâche de nos adversaires, qui n'en demandait pas tant. Il n'aura fallu que'une poignée de secondes pour voir Sarlat prendre l'avantage, sans qu'aucun joueur de Limeuil n'ait même touché le ballon. Deux autres buts sont rapidement venus alourdir la note, suivi d'un quatrième juste avant la pause (0-4).

Un réajustement tactique, accompagné d'un surcroit de motivation et d'un respect des consignes, nous ont permis de montrer un tout autre visage à la reprise. Un pressing très haut et les deux meilleurs joueurs adverses cadenassés nous ont offert des opportunités pour revenir dans le match. Bruno trouvait la barre sur son chemin, avant de manquer de réussite sur deux autres têtes. Idem pour Ludo, auteur de deux belles frappes. Quand ça ne veut pas sourire... Un cinquième but sarladais est s'ajouter alors que nous commencions à baisser de pied physiquement face à une jeune et belle équipe visiteuse. Nous avons au moins eu le mérite de sauver l'honneur grâce à un but de Bruno, avant qu'à bout de souffle, deux autres buts  dans les trois dernières minutes sont venus garnir l'escarcelle sarladaise (1-7).

On gardera en mémoire cette bonne seconde période pour repartir sur de bonnes bases. Dès jeudi d'ailleurs face à Cours de Pile 2".

Match à 15H - RDV 14H

   UNE PLUIE DE BUTS POUR UNE QUALIFICATION (31/10/2021)

FC.Limeuil 2 - Condat Beauregard 2 : 5-4

Pour le compte du Challenge Séripub 24, c'est à une pluie de buts qu'ont été conviés les spectateurs. La pluie, tombée en trombe, ne s'est de son côté poliment invitée qu'au coup de sifflet final.

Les spectateurs disais-je, en ont eu pour leur argent (oui je sais, c'est gratuit). Dès le coup d'envoi, un cafouillage permettait aux visiteurs de lancer les débats     (0-1, 3'). Un avantage de courte durée puisque sur un petit bijou de coup-franc enveloppé, Dragan égalisait (1-1, 9' Photo). Dans une rencontre rythmée, face à une jeune et joueuse équipe visiteuse, les limeuillois ont donné l'impression de prendre peu à peu le dessus au milieu de terrain, un secteur où l'abattage de Matthias et Gaetan n'y était pas étranger. C'est sans surprise que les hommes de Régis Lagarde doublait la mise, un défenseur, pressé par Témoé, trompant son propre gardien (2-1,18'). Ce même Témoé qui, suite à un débordement, servait idéalement Dragan face au but (3-1, 30'). Euphoriques, les locaux se procuraient encore deux énormes occasions par l'intermédiaire de Romain, sa tête rasant le poteau d'Arthur Gauthier, battu, avant de perdre son face-à-face avec ce dernier. D'autant plus dommageable qu'avant la pause, les limeuillois concédaient un pénalty, facilement évitable et transformé tout aussi facilement par Johan Mazin (3-2, 37').

Dès le retour des vestiaires, l'équipe visiteuse reprenait espoir après une égalisation signée du capitaine Johan Mazin, bien lancé en profondeur (3-3,47')!

Tout était à refaire, les limeuillois s'y employaient, parfois par excès de précipitation, mais sûrement pas par manque d'abnégation. Bruno venait en apporter la preuve en reprenant au second poteau un service de Romain (4-3,55'). Dans ce match au scénario improbable, Condat trouvait la force de recoller au score une fois de plus à la faveur d'un superbe coup-franc pleine lucarne, adressé d'au moins 35 mètres par le maitre-artilleur Johan Mazin (4-4, 70'). Dans une fin de rencontre un peu folle , il faut bien convenir, les limeuillois donnaient l'impression de surtout prendre du plaisir. Et plus encore lorsque, crocheté dans la surface, Romain héritait d'un pénalty qu'il convertissait en personne (5-4, 80').

Un but synonyme de qualification certes, mais plus encore.

Toute l'équipe est à féliciter, avec une mention pour Matthias, absent sur blessure depuis fin Août et auteur d'un retour tonitruant. Un grand merci également à Clément, dans le plus pur esprit limeuillois, venu spécialement de Bordeaux pour donner un coup de main à ses camarades.

L'équipe : Robert Delpech - Kevin Berland (Clément Foulard), Gabin Sanchez, Laurent Marty, Milan Ulrich - Gaetan Fromentière (cap.), Matthias Dalbavie, Dragan Girodeau - Théodore Ninnin (Romain Normand), Témoé Meyssonier, Bruno Hervé.

 

  RECHERCHE REUSSITE DESESPEREMENT... ( 24/10/2021)

FC.Limeuil - Côteaux Pécharmant : 0-1

Parlons du match pour commencer. Dos au mur, il est certain qu'à partir du moment où l'on se retrouve mené 0-1 après quatre minutes de jeu sur le premier tir adverse, ce n'est pas la meilleure façon de prendre confiance. Les limeuillois ont certes réagi vaillamment face à une équipe bien organisée défensivement, mais en éprouvant toutefois des difficultés à se procurer des occasions franches. Nicolas Jensou  manquant néanmoins d'un cheveu la reprise à bout portant d'un centre tendu de Quentin Boussiquet.

En seconde période, les hommes de Francis Alix et de Laurent Marty ont jeté toutes leurs forces dans la bataille. Ils sont ainsi passés plusieurs fois près de l'égalisation, une tête et un tir de José Muge, deux coups-francs de Guillaume Debord et de Mathis Lagarde auraient sans doute mérité meilleur sort. La réaction des cadres de l'équipe, excédés par ce manque de réussite récurrent, était certes compréhensible, mais hélas également répréhensible. Conséquence, l'équipe s'est retrouvée à 10, puis un moment à 9, durant quasiment la dernière demi-heure du match. Aurélien Krebs (2 cartons blancs valant rouge) et Benoit Alix (1 blanc), pour contestations. A sa sortie du terrain,les pleurs d'Aurélien sont là pour en témoigner, les joueurs sont les premiers touchés par la difficile passe que nous traversons. Malgré la déception et la frustration, il n'est surtout pas l'heure d'accabler les joueurs. Il nous faut rester soudé, prôner l'union sacrée et faire passer le message que tout le club assure l'équipe de son soutien indéfectible.

Personnellement, j'avoue que je ne sais plus à quel sein me vouer, ce qui ne semble pas être le cas de Francis Alix :" Si nous ne positivons pas dans le contexte actuel, nous ne nous en sortirons pas. Si aujourd'hui le premier but fait très mal, j'estime que nous avons par la suite bien résisté jusqu'à la pause. Avec une réorganisation tactique initiée durant celle-ci, nous nous sommes montrés plus à l'aise. Sur cette seconde période, nous aurions sans doute mérité d'égaliser, nous nous sommes procurés plusieurs très belles occasions, mais Dame Chance nous tourne désespérément le dos. C'est sûr, il y a eu du déchet technique et tout le monde ne joue pas la même partition, les absences font mal. J'ai bon espoir de quelques retours pour le prochain match..."

        LES LIMEUILLOIS NE LACHENT RIEN,MAIS... (17/10/2021)

Chancelade - Limeuil : 3-0

Evidemment,on retiendra que c'est une nouvelle défaite qui est venue ponctuer la prestation de notre équipe-fanion. Ce n'est pourtant pas ce qu'en a retenu principalement Francis Alix :"Je ne suis pas du tout déçu, nous nous sommes montrés à la fois vaillants et respectueux des consignes. Notre première mi-temps a été de belle facture, même si nous étions menés 1-0. Face à une formation qui avait sorti l'artillerie lourde, 9 recrues, une moyenne d'âge de 35 ans, clairement une équipe de mercenaires, nous ne tirions pas dans la même catégorie. Pourtant, sur un plan individuel, nous avons fait mieux que rivaliser, c'est dans les mouvements offensifs et dans la finition que nous avons pêché. Nous ne sommes pas assez "tueurs", et nos nombreuses absences dans ce secteur n'y sont évidemment pas étrangers. Encore aujourd'hui, José Muge et Quentin Boussiquet, qui s'étaient beaucoup dépensés, ont dû quitter le terrain pour cause d'adducteurs douloureux.

Bref, je trouve le score de 3-0 bien sévère et j'en suis maintenant persuadé, nous sommes dans un championnat à deux vitesses. Nous bataillerons pour remporter le second...

Lalinde/Calès - Limeuil 2 : 1-0

"Tout d'abord ", a résumé Régis Lagarde "je voudrais dire que je suis très fier de l'équipe aujourd'hui. Il faut savoir que pour cause d'infirmerie pleine, il ne restait sur la feuille de match que cinq des quatorze joueurs alignés la semaine dernière face à Belvès. Pour couronner le tout, nous avons perdu Tristan, qui effectuait son retour et qui a rechuté. En première mi-temps, la possession était sans doute lindoise, mais défensivement bien solide, nous n'avons concédé que peu d'occasions dangereuses.

Le tournant du match s'est situé à la 60è minute avec un pénalty sifflé contre nous et transformé. Quoique trop courts physiquement, à l'image de Dragan intéressant en première mi-temps, nous n'avons rien lâché. Nous étions trop handicapés offensivement pour espérer mieux, même si, sur un coup-franc en fin de match, Julien Bordes a détourné d'une superbe parade, l'envoi de Bruno.

Je ne suis pas déçu du résultat, je le suis pour les joueurs dont l'investissement méritait mieux. A l'image de Matthieu, qui réside désormais à plus de 100 kms de Limeuil et qui n'a pas hésité à venir donner un coup de main au club.Chapeau."

Limeuil 3 - Grignols Villamblard 2 : 1-1

Dans la situation actuelle du club, l'important était de pouvoir aligner une équipe 3. Mission accomplie, avec un groupe hétéroclite certes, mais qui s'est vaillamment comporté, en menant même 1-0 à la pause sur un but du néophyte Nell Bareau. La seconde mi-temps s'est révélée plus compliquée face à un adversaire alliant gabarits et expérience. Nos joueurs, dont la plupart disputait leur premier match depuis plus d'une année et qui, sans préparation, ont logiquement baissé de pied. Grignols a alors égalisé, Alexis Assunçao fusillant Elie Desplat, qui avait pris place dans les buts en retardant même plusieurs fois l'échéance.

 

 

                   UN "CHAT NOIR" NOUS POURSUIT...(10/10/2021)

FC.Limeuil - Brantome : 3-4

Je suis devant une page blanche et franchement, je ne sais pas par quel bout prendre cette nouvelle défaite, la troisième consécutive en encaissant la bagatelle de douze buts.

Face à Brantome, pour son baptême du feu en équipe-fanion, Maxime Roux n'avait pas le temps de se mettre en confiance qu'il ramassait le ballon au fond dee ses filets (0-1,6'). En grosse difficulté défensivement devant les rapides attaquants visiteurs, les limeuillois s'en remettaient à Maxime Roux qui retardait l'échéance par plusieurs belles parades, mais sans cependant pouvoir empêcher l'inéluctable (0-2, 23'). Un sursaut d'orgueil permettait néanmoins aux partenaires d'Aurélien Krebs de revenir dans la partie avant la pause, suite à un but plein de fougue de Nicolas Jensou (1-2,30').

Il restait donc quelques raisons d'espérer au retour des vestiaires. Un espoir douché d'entrée par un but adverse que l'on pourrait qualifier de gag, s'il ne s'apparentait pas plutôt à un scénario-catastrophe (1-3,46'). Les limeuillois eurent alors le mérite de se rebeller en jetant toutes leurs forces dans la bataille. Parfois maladroitement mais le coeur y était, à l'image de Mickael Friconnet qui se jetait comme un mort de faim, à la réception d'un très bon centre de Thomas Fouillet (2-3,68'). La domination locale s'intensifiait alors, deux têtes de Romain Normand, l'une renvoyée par la barre, l'autre déviée au ras du poteau par un défenseur associées à un tir à bout portant de Quentin Boussiquet, entretenaient l'espoir d'une possible égalisation. Plus encore lorsque ce même Quentin était fauché dans la surface. Tiré par Guillaume Debord, le pénalty se voyait hélas détourné par le gardien. Le rêve se transformait en cauchemar pour une équipe qui ne baissait pas les bras mais qui, en prenant tous les risques, s'exposait aux contres adverses. Aussitôt dit, aussitôt fait avec un quatrième but assassin (2-4,80'). Dans une rencontre devenue complètement folle, Thomas Fouillet trouvait Romain Normand, infiltré entre deux défenseurs, qui fusillait le gardien (3-4,85'). Au sommet de cet ascenseur émotionnel, c'est à Guillaume Debord qu'échouait la balle de l'égalisation, mais sa puissante frappe trouvait le gardien à la parade ! (90').

C'est peu de dire que le sort s'acharne sur le club, avec quatre blessés supplémentaires sortis en cours de rencontre, s'ajoutant aux six autres joueurs du groupe A out pour une durée indéterminée. Une hécatombe qui suscite évidemment des interrogations. Si quelqu'un a la réponse, nous serions très heureux de bien vouloir nous en faire-part.

 

Limeuil 2 - Belvès : 3-2

En lever de rideau, dans une recontre émaillée d'une multitude de fautes, plus par maladresses que par excès d'engagement, il n'était dès lors pas étonnant que quatre des cinq buts aient été inscrits à la suite de coups de pied arrêtés. Plus athlétiques et bien présents au pressing, les belvésois se montraient le plus souvent dangereux ,suite à de longs ballons en direction de leurs deux excellents joueurs, le rapide Clément Humblot et le fin technicien Ludo Da Costa. C'est de cette façon que les visiteurs héritaient d'un pénalty, transformé par ce même Ludo Da Costa (01-20'). Dèjà très près d'ouvrir le score dès le coup d'envoi, Témoé Meyssonnier prenait de vitesse la défense avant de se faire faucher par Christophe Ogel. C'était le pénalty transformé sans coup férir par José Muge (1-1,30').

En seconde période, les jeunes limeuillois ont semblé plus en jambes que leurs adversaires, mais en éprouvant toujours des difficultés à poser le jeu. Suite à un coup-franc, c'est même Ludo Da Costa qui redonnait l'avantage à ses couleurs (1-2,72'). Les deux équipes continuaient à jouer à cache-cache jusqu'au terme d'une percée rageuse, sur laquelle Sam Richard obtenait un pénalty. Quentin Servolle prenait ses responsabilités pour signer l'égalisation (2-2,79').

On se dirigeait alors vers un partage des points lorsque, sur un énième débordement, le centre de Témoé Meyssonnier trouvait José Muge qui trompait imparablement Christophe Ogel (3-1,87'). Un but vivement contesté par les visiteurs, arguant que le ballon était sorti au moment du centre. En raison d'une panne de la VAR, l'arbitre a fait confiance à son juge de touche, Christophe, au sujet duquel on ne peut mettre en doute l'intégrité.

Voilà l'équipe de Régis Lagarde leader de son championnat après trois journées. Trop tôt évidemment pour en tirer des conclusions. En tout cas, ce qui est pris n'est plus à prendre et renforce la confiance.

L'équipe: Robert Delpech - Gaetan Fromentière, Clément Foulard, Maxime Soudais, Théo Lemboub - Antoine Brugère, Sam Richard, Mathis Lagarde - Témoé Meyssonnier, Gabin Sanchez, José Muge - Morgan Villemur, Quentin Servolle, Romain Lejeune (soit dix joueurs formés au club).

            UN SCENARIO CATASTROPHE... (3/10/2021)

Pays de Montaigne - FC.Limeuil : 5-1

Abattu dimanche soir, Francis Alix a bien voulu revenir sur ce qu'il convenu d'appeler un véritable camouflet infligé à son équipe: "Les consignes d'avant-match étaient pourtant claires, d'abord sécuriser la défense, prendre le pouls avant de se lancer à l'abordage. Résultat, après un quart-d'heure de jeu, nous étions menés 4-0 ! J'étais KO debout, d'autant que la majorité de ces buts résultaient d'erreurs individuelles. Les joueurs de Pays de Montaigne n'en revenaient pas eux-mêmes, ils donnaient l'impression de rêver éveillés. Le rêve pour les locaux, le cauchemar pour nous, d'autant plus que dans la continuité, Julien Sougnoux s'est gravement blessé au genou (ligaments sans doute touchés, confirmation après IRM). Un nouveau cadre de l'équipe qui s'ajoute à la liste déjà trop longue des blessés longue durée du groupe A. C'est Thomas Fouillet qui a pris place dans les buts, lequel s'est même permis de stopper un pénalty lors d'une seconde période durant laquelle nous avons au moins eu le mérite de relever quelque peu la tête. Avec un but de Mickael Friconnet, le score de 1-1  lors de cette mi-temps n''effacera évidemment pas le scénario de mauvais film du début de rencontre.

Il nous faut aujourd'hui reconstruire et se reconstruire, revenir à des bases, en espérant un retour rapide de quelques forces vives."

Eymet - Limeuil 2 : 2-2

C'est un Régis Lagarde tiraillé entre plusieurs sentiments qui est revenu sur la prestation de son groupe: "Il y a beaucoup de frustration car nous avons globalement dominé tout le match. Rien qu'en première mi-temps, nous avons touché trois fois les poteaux et vendangé de grosses opportunités. Nous encaissons un but sur la première occasion locale (0-1, 44') et un second dès la reprise (0-2,46') ! La soufflante passée à la mi-temps a néanmoins produit son effet, avec plus d'application dans les face-à-faces, conjugué à un sursaut d'orgueil. Nous sommes ainsi parvenus à revenir à 2-2, avec des buts de Jérémy Orhon et de Gabin Sanchez. Notre cruel manque de réalisme offensif attise les regrets, mais je me dis que dans le contexte actuel du club, avec les nombreuses sur blessures, ce n'est déjà pas si mal. Les gars n'ont pas triché, il y avait une bonne osmose Jeunes-Anciens. Jérémy Orhon effectuant d'ailleurs un bon retour à la compétition."

Limeuil 3 - Le Monteil 2 : 1-5

Elie Desplat a livré son analyse d'un match disputé dans des conditions difficiles :" Avec un groupe très amoindri par les multiples blessures au sein du club pour le premier de Championnat de l'équipe C, ce n'était pas l'idéal. L'équipe était néanmoins motivée, elle rentrait d'ailleurs bien dans la rencontre mais le réalisme se trouvait du côté visiteurs. Le Monteil inscrivait ainsi deux buts dans une première mi-temps où nous avons payé cher nos manques de condition physique et d'agressivité.

Nous avons bien redémarré la seconde poériode et une faute de main du gardien hors de sa surface devant Ludo Bonnet, aurait pu nous permettre  d'évoluer à 11 contre 10 et de relancer les débats. Cela aurait aussi pu nous aider à atténuer les effets de nos carences sur le plan physique. A l'inverse, nous avons complètement craqué et encaissé trois nouveaux buts. Ludo Bonnet nous a toutefois permis de sauver l'honneur face à une très belle opposition. A signaler aussi  la bonne surprise de la première titularisation en Seniors du jeune Mattéo Rezende.

Dimanche prochain, match à St Pierre d'Eyraud à 13H. Il faudra se lever tôt, départ à 10H30 !"

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Football Club de Limeuil

Pour nous trouver :

Football Club de Limeuil

Café du Port
24510 Limeuil